Comment ça marche

Les supports photochimiques (pellicules photos, cinéma 8 mm, 16 mm, 9,5 mm, super 8) comme électroniques de tous les formats ayant existé (de la VHS à la mini DV) sont pris en charge par DVD DE FAMILLE qui les numérise :

  • par report cohérent chronologique sans intervention sur le contenu,
  • ou bien avec un traitement particulier par un montage vidéo : retrait de certaines séquences, mixage avec des documents papiers, des commentaires en voix off, des ambiances musicales, des titrages, effets spéciaux de ralentis, d’accélérés récapitulatifs…

« Pour que les voyages intéressent d’autres que ceux qui les ont vécus, nous proposons par exemple à nos clients de privilégier les protagonistes, d’ajouter des musiques locales, des indications géographiques avec des cartes et des documents des compagnies maritimes ou aériennes de l’époque et par dessus tout des anecdotes écrites en sous titres ou racontées par des commentaires en voix off, qui vont les rendre beaucoup plus attrayants.» Rodolphe MARQUES, Directeur des Montages Personnalisés depuis 2009.

Transfert d’archives cinématographiques

DVD DE FAMILLE transfère les films avec des télécinémas des marques TOBIN et TECHNICINEMA garantissant qualité et sécurité.

Tous les films sont au préalable déroulés de leurs bobines d’origine pour en vérifier l’état et notamment celui de leurs collures. Ils sont ensuite dépoussiérés lors de leur rembobinage. En cas de petites bobines fournies (15 mètres pour le 8mm et le super 8, 30 mètres pour le 16mm), celles ci sont collées bout à bout sur des bobines de projection et restituées ainsi avec toutes leurs petites boites d’emballage éventuelles.

Après un passage-test sur un début de bobine afin d’avoir un apercu de la qualité de l’ensemble d’un stock de films tournés par un même client, le technicien DVD DE FAMILLE vérifie et modifie en permanence durant le passage des films au télécinéma leurs colorimétrie, luminosité, stabilité et netteté.

Si un film contient une piste sonore, elle est enregistrée de façon synchrone.

Pour des films trop sombres, comme lors d’intérieurs d’église, le technicien passe par un amplificateur vidéo qui éclaircit alors l’image sans gagner en gain video.

La problématique :

Les films de cinéma sont filmés, selon leurs standards, en 16, 18 ou 25 images par seconde. Chaque image est un photogramme, semblable à une photographie.

Les standards de télévision usuels (PAL, SECAM en France et NTSC) diffusent des images entrelacées. Cela signifie que chaque image est divisée en deux demi-images appelées trames : la première est composée des lignes paires de l’image, l’autre des lignes impaires. Les deux trames d’une même image sont transmises (et reproduites à l’écran) l’une après l’autre. Ainsi, en télévision, la cadence importante n’est pas la cadence des images mais bien la cadence des trames : 50 trames par seconde en PAL et SECAM, 59,94 trames par seconde en NTSC. C’est pourquoi d’ailleurs il exista en fin de vie du cinéma tourné sur support argentique des caméras, de la marque française AATON notamment, tournant en 25 images secondes, c’est à dire s’adaptant parfaitement à la cadence de la télévision.

Mis à part cet exemple tardif il n’y a donc pas en général de correspondance exacte entre la cadence des films et celle de la télévision, il faut donc trouver un moyen de convertir la cadence des films pour qu’elle corresponde à la cadence exigée par le standard de télévision sans variation de vitesse ni saccades perceptibles. Le problème est d’autant plus délicat pour les formats « amateurs » confiés à DVD DE FAMILLE que très souvent la vitesse d’enregistrement ralentissait avant l’arrêt définitif de la caméra arrivée en fin de ressort ou de batteries.

« J’ai beaucoup tourné en Super 8 de 1978 à 1983, des films de vacances comme des court métrages réalisés avec des amis passionnés comme moi. Nous avions acquis une caméra Beaulieu 6008 S qui acceptait notamment des magasins de 60 mètres KODACHROME 40 Asa fabriqués par KODAK. Cela permettait de tourner des plans très longs mais les piles électriques souvent rendaient l’âme en cours de tournage et le film ensuite projeté s’accélérait doucement pendant les 15 dernières secondes tournées… Aujourd’hui j’ai beaucoup sensibilisé mes techniciens à ce phénomène. Ils sont prêt en permanence durant le télécinéma à ralentir sa vitesse un court instant pour pallier à ce problème qui arrivait aussi fréquemment avec des caméras 8, 9,5 ou 16mm à ressort.» Jérôme MARTIN PDG

Principes et fonctionnement

Un appareil de visionnage adapté à la pellicule cinéma est couplé à un capteur (caméra vidéo ou scanner informatique). Chaque image composant le film est captée par la caméra pour être ensuite traitée puis sauvegardée. Les traitements de l’image et leur sauvegarde peuvent être analogiques ou de plus en plus souvent numériques.

Le tout premier type de télécinéma était constitué d’un projecteur et d’une caméra de télévision. Avant l’invention du magnétoscope il est amusant de rappeler que la diffusion TV se déroulait obligatoirement en direct. Ce principe a été exploité par les chaînes de télévision entre 1930 et 1955. En France cependant la diffusion en direct à l’antenne se poursuivit au moins jusqu’en 1983 : la totalité de la publicité et les films longs métrage pour le 35mm, les documentaires, les productions françaises et les séries américaines pour le 16mm.

Avec l’invention du magnétoscope et la possibilité d’enregistrer une image vidéo, il a ensuite été remplacé par un dispositif autonome, le « télécinéma », réunissant à la fois le système de projection et l’unité d’enregistrement vidéo.

Depuis les années 1980, des circuits électroniques puis des systèmes numériques ont permis une conversion simplifiée de la source cinématographique. Ces dispositifs compensent les variations de vitesse, les parasites de l’image et les effets indésirables liés souvent au manque de contraste de la vidéo comparativement au cinéma.

Par extension, le terme désigne le traitement permettant d’adapter une séquence de film au format numérique choisi. Ce traitement est basé sur l’addition de trames complémentaires sur l’image fixe, procédé qui permet de transférer un film argentique (8mm, Super 8, 9,5mm, 16mm, etc.) vers un support vidéo.

Le scanner à film représente aujourd’hui la solution la plus évoluée tant pour son rendement que la qualité obtenue. On obtient ainsi la disparition des principaux défauts optiques, tant du projecteur que de la caméra (courbure du champ, vignetage, etc.), un synchronisme amélioré des images capturées, des bords nets, un étalonnage numérique, une compensation des contrastes…

Télécinéma et format d’image

Parmi les réglages du télécinéma, l’un des plus complexes – en dehors de l’étalonnage image – concerne l’adaptation des proportions du film original vers celui de la télévision. Ainsi, la vidéo et la télévision exploitent le format d’image conventionnel 4/3, soit une image 1,33 fois plus large que haute. La version « large » est le 16/9, soit une image 1,78 fois plus large que haute. En revanche, les formats cinéma exploitent le plus souvent un autre rapport (l’image est souvent plus large, avec typiquement un rapport de 1,37, 1,66, 1,85 ou 2,35).

« Très souvent nous préférons livrer à nos clients un format 16/9 avec au centre l’image cinéma en 4/3 et des bords noirs sur les côtés. Ce format s’adapte aux nouveaux téléviseurs numériques 16/9 et permet d’autre part de ne pas rogner sur le film d’origine. » Salim ACHERAIOU, directeur technique du pôle des travaux de transferts cinéma.

Transfert vidéo & caméscope

DVD DE FAMILLE est spécialisé dans les transferts broadcast et grand public. Son parc de machines offre la possibilité d’effectuer toutes les copies dans tous les formats et systèmes existants.

Quotidiennement DVD DE FAMILLE effectue des transferts de :

VHS et S-VHS (PAL, SECAM, NTSC)
VHS-C (VHS Compacte)
V8, Hi8, Digital 8 (PAL, NTSC)
DV (PAL, NTSC)
DVCAM
BETAMAX
U-Matic – BVU
BETACAM (SP, Numérique)
Mini DVD
Carte SD et HD

DVD Vidéo (SD)

DVD BLU-RAY (HD)
FICHIER VIDEO au format SD encodé en MPEG-4, AVI, MOV

FICHIER VIDEO au format HD encodé en H264, MP4, Apple ProRes…

Le parc de lecteurs vidéo se constitue de :

  • HDCAM / HDV
  • BETA SP / SX / D / IMX (525/625)
  • DVCAM / DVCPRO 25-50 / DIGITAL S
  • DV Pro / V8 – HI8 / Digital 8 / S-VHS / VHS / Bétamax

Les matériels sont révisés en permanence par les techniciens DVD DE FAMILLE garantissant une lecture sécurisée des bandes vidéo.

Cassette abimée ?

DVD DE FAMILLE offre un service de réparation de cassettes vidéo permettant de récupérer des images que l’on croyait définitivement perdues.

DVD DE FAMILLE ne numérise pas seulement les archives audiovisuelles – films et vidéos – de chacun mais aussi tout ce à quoi il est attaché : photos, diapositives, bandes-son, disques vinyles, cassettes audio, documents papiers, lettres, thèses, mémoires, romans manuscrits… Numérisés, ils représentent aussi l’histoire de chacun et seront ainsi sauvegardés et consultables facilement ou agrémenteront un montage personnalisé.

Montages spéciaux

Films d’enfance, journaux intimes vidéo, montages de documentaires « A la mémoire de », diaporamas-biographies, montages décalés pour un mariage, déclaration d’amour en images …

DVD DE FAMILLE est un confident traitant des documents personnels, avec des équipes à l’écoute et créatives, qui suit et accompagne les individus, les familles, à l’occasion de grands moments.

Comme tout simplement lors de contraintes de rangement ou de réduction de l’espace.

Transfert d’archives sonores

DVD DE FAMILLE s’est spécialisé dès 2002 dans les transferts sonores. Son parc de machines offre la possibilité d’effectuer toutes les lectures dans tous les formats depuis le 90 tours/minute de 1930 jusqu’à la mini cassette des années 90 et de les transformer en fichier audio numérique par :

  • report en droite ligne sur CD Audio ou sous forme de fichier audio stocké sur clef USB,
  • report sur mesure avec création de plages à l’identique, amélioration de la qualité sonore, suppression du souffle, des craquements, création de pistes, mixage, recherche et identification de moments pour suppression.

DVD DE FAMILLE transfère vos enregistrements audio tel que :

  • Vos disques vinyle 78, 33 et 45 tours/minute,
  • Vos groupes favoris enregistrés sur cassette audio,
  • Les babillements d’enfants enregistrés avec un dictaphone des années 60,
  • Un enregistrement d’un concert classique sur bande audio avec un Revox 2 ou 4 pistes,
  • Des mini cassettes de répondeur téléphonique,
  • Des musiques sur bande audio enregistrées avec un Philips 1970,
  • Les enregistrements sur cassette DAT de vos oeuvres musicales…

DVD DE FAMILLE procède aussi à des retranscriptions écrites en fichier Word des documents sonores lus ou parlés.

Transfert de diapos & Photos

« Photographe pro pendant plus de dix ans (à l’époque de la pellicule argentique), j’ai scanné des dizaines de milliers de photos et de diapositives. Pour cela nous utilisons chez DVD DE FAMILLE uniquement des scanners permettant de fixer précisément le niveau du point blanc et du point noir, d’où une courbe de densité étendue et régulière, avec une extraction des plus fins détails souvent perdus dans les ombres. Quelques essais préalables permettent de trouver le réglage idéal. »
Gils Moreau, Directeur Technique et Commercial.

DVD DE FAMILLE est spécialisé dans les scanners de photos (y compris les tirages sous plaque de verre), diapositives et négatifs depuis sa création. Son parc de scanners, en particulier le Canon… offre la possibilité d’effectuer des reproductions numériques aux formats JPEG ou TIFF jusqu’à la résolution de 5600 x 3600 pixels (+ ou – 18 Megapixels) qui permettent une grande latitude d’impression ultérieure dans des grands formats. Ce service inclut à la demande une correction de la luminosité, du contraste et des couleurs si nécessaire par le scannériste.

 

Exemple de rénovation d’une photo abimée

Les logiciels de retouche d’image utilisés par DVD DE FAMILLE permettent d’enlever tâches et pliures. Des éléments indésirables ont également été supprimés. Des prélèvements de pixels, à des endroits « non accidentés », ont été collés pour masquer des défauts. Un léger flou a été appliqué autour des sujets puis, toujours légèrement, a été augmenté le contraste.

DVD DE FAMILLE retouche les images qui le nécessite : amélioration du contraste, reprise de la colorimétrie, rénovation totale

Service de MONTAGE PHOTOS

 

« La vie en images » : différentes photos de moments clef d’une famille, ou bien un voyage, ou encore la vie d’un enfant de la naissance à aujourd’hui…, regroupés et montés en photogrammes, comme un film qui se déroule et que l’on contemple. Tirage sur dibon avec cadre grand format jusqu’à 2, 50 mètres.

 

« Moi parmi les Stars » : Une photo d’un proche par montage photo est intégrée au sein de personnalités people qu’il affectionne. Effet garanti ! (uniquement possible sur photos libre de droit). Tirage sur dibon avec cadre grand format jusqu’à 2, 50 mètres.

Transfert d’archives papier

DVD DE FAMILLE numérise tous les supports personnels, intimes, de manière confidentielle et de plusieurs manières :

  • par simple scanner et création de fichier image,
  • par la création de documents informatiques dactylographiés sous Word.

Opération « Videz vos placards »

DVD DE FAMILLE numérise tout le contenu des placards : photos, papiers, en les archivant numériquement avec cohérence par dossiers et sous dossiers. Les placards deviennent vides ! Gain de place et de temps durant la recherche ultérieure d’un document.

Réalisations / Entreprises

Documentaire « Story Teller de l’Entreprise » mixant documents de toutes les époques, de la création à aujourd’hui, avec des interviews-témoignages de collaborateurs qui en sont la mémoire vivante.

Film commémoratif anniversaire des 50 ans, 70 ans, 100 ans de l’entreprise…

Film de la création à aujourd’hui en Version Internationale pour diffusion à l’accueil, dans des salons ou déroulé historique sur le site internet

DVD DE FAMILLE est le réceptacle de tous les documents papiers, photos, vidéos, audios, films…, de l’entreprise. Ces équipes les numérisent pour une conservation dans le temps et une consultation en interne. Son pôle réalisation les agrémente d’images tournées aujourd’hui et réalise ainsi des films historiques pour mémoire et à messages.

« Nous racontons l’histoire de l’entreprise avec des documents d’époque, une musique choisie ou composée spécifiquement, des témoignages, des recherches de documents historique… Ces montages répondent la demande de l’entreprise mais peuvent également faire l’objet de montage scénarisés, par exemple Top Gun pour les 5 ans de l’entreprise. Ils deviennent des documents de mémoire générant un intérêt inouï en interne avec un effet d’émulation certain ! »

Gils MOREAU
Directeur technique et commercial